FinemachiyaMoché ?

(Où vas-tu Moshé?)

En 1963, après la disparition du roi Mohamed 5, les Juifs fuient clandestinement le Maroc à destination d’Israël et d’autres pays plus sûrs pour eux. Les Juifs de la petite ville de Bejjad, petit village de l’Atlas marocain, s’organisent en secret autour de leur rabbin pour préparer eux aussi ces départs.

Mais un problème se présente… Lorsqu’il apprend le prochain départ de tous les Juifs, Mustapha, le gérant du seul bar tranquille de Bejjad s’inquiète. Un texte de loi permet la vente de boissons alcoolisées uniquement dans le cas où des non-musulmans fréquentent le bar, que les autorités locales prennent pour un endroit de perdition. Le seul Français du village est mourant. Ses jours sont comptés… Et si tous les Juifs du village s’en vont, le bar fermera ! Comment éviter cette fermeture ? En gardant un Juif, par exemple !… L’idée vient de Hassan, le fils de Mustapha, amoureux de Rachel, la fille de Shlomo. L’horloger Shlomo qui enchante ses amis avec son oud et ses chants traditionnels. Ah ! S’il pouvait rester…

Qu’adviendra-t-il du bar de Bejjad ?

Où vas-tu Moshé ? est en parfaite continuité avec cette double démarche du réalisateur Hassan Benjelloun de participer à la réconciliation du peuple marocain avec son Histoire tout en la regardant en face et d’essayer de faire évoluer les mentalités pour conjurer la menace intégriste. (africultures.com)

Benjelloun décrit très humainement cette communauté qui peu à peu se persuade d’accepter l’offre de quitter le Maroc et, faisant face aux déchirements inévitables, s’engouffre dans des cars affrétés discrètement de nuit…

Septième long métrage du réalisateur, Où vas-tu Moshé ? est aussi son premier film à sortir en France. (www.offi.fr)
——————————-
Pour terminer nous souhaitons rendre un vibrant hommage au cinéma Lumière de La Ciotat qui perpétue cet espace « Art et Essais », véritables îlots de lumière dans notre paysage cinématographique composé de superproductions (même s’il en faut aussi) qui se comportent en général tels de puissants rouleaux compresseurs.
A noter en avant première au cinéma Lumière :

Le mois du documentaire du 31 octobre au 21 novembre 2010

Tous les dimanche à 18h30 – En partenariat avec l’association ART ET ESSAI LUMIERE (Film suivi d’un débat avec  des intervenants de différentes associations autour du thème)

Les causes et les conséquences des migrations

Première soirée le 31 octobre 2010 autour du film

Illégal

De Olivier Masset-Depasse, avec Anne Coesens, Esse Lawson, Alexandre Golntcharov – 1h35 – France, Belgique, Luxembourg – Drame

Tania et Ivan, son fils de 14 ans, sont russes et vivent clandestinement en Belgique depuis huit ans. Sans cesse sur le qui-vive, Tania redoute les contrôles de police jusqu’au jour où elle est arrêtée. La mère et le fils sont séparés.

Où vas-tu Moshé ?

FinemachiyaMoché ?


Fiche technique :

Coproduction avec Bentaqerla Productions du Maroc
un FILM de Hassan Benjelloun

Avec Simon Elbaz, Abdelkader Lotfi, Hassan Essakalli, Mohamed Tsouli

SCÉNARIO
Hassan Benjelloun

Scénariste, réalisateur et producteur né au Maroc (Settat) le 12 Avril 1950, Hassan Benjelloun met en scène son premier long métrage en 1990 « La Fête des autres ». En 1994, suit « Yarit » ; ensuite, « Les amis d’hier » en 1997, « Les lèvres du silence » en 2000 et « Jugement d’une femme » en 2001. Ce dernier qui parle de la situation de la femme au Maroc, reçoit plusieurs prix dans différents festivals internationaux. En 2004, « La chambre noire » qui traite des années de plomb des années ‘70 au Maroc lui a valut entre autres, le grand prix du Festival Africain de Khouribga et l’Étalon d’Argent de Yennenga du Festival de Fespaco, et remporte une mention spéciale du jury du Festival de Carthage de Tunisie. Son dernier film « Où vas tu Moshé ? » porte sur l’exode des juifs marocains vers Israël dans les années 1960. (www.pjo.ca)

DIALOGUE
Abdellah Chakiri

DIRECTION PHOTO
Kamal Derkaoui

MONTAGE
Aube Foglia

MUSIQUE
Ned Bouhalassa

PRISE DE SON
Fawzi Thabet

CONCEPTION SONORE
Philippe Attié,
Tristan Bernier,
Michel Lambert

MIXAGE
Luc Boudrias

DIRECTION DE PRODUCTION
Rachida Saadi

PRODUCTEURS
Hassan Benjelloun,
Andrew Noble,
Anne-Marie Gélinas

(www.pjo.ca)

Fiche artistique

Simon Elbaz Shlomo

Rim Shamou Rachel

Abdelkader Lofti Mustafa

Hassan Essakalli Abdessamad

Mohamed Tsouli Khandouki Quippo

IIham Loulidi Friha

Abdelmalek Akhmiss Sem

Abdeltif Benmama Berbeqha

Rabii El Kati Hassan

Abderrahim Bargache Le Rabbin

Abdellah Chakiri Rahim

Salah Eddine Benmoussa Yahiaa

Mohamed Benbrahim Haj Bouchaib

Fatima Regragui Vieille femme

Abdeltif Chegra Yacine

Driss Chouika Salem

Abderrahim El Maniari organisateur

Malika El Hamaoui Zaina

Alia Erkab Femme Abrahaml

Hafida Khouii Femme Lahcen

Hanya El Ghachi Femme Ellie

Souad El Alaoui Zahra

Be Sociable, Share!
Laurent KAROUBY

Auteur : Laurent KAROUBY

Sur Twitter : @laurentkarouby

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.