En Nouvelle-Zélande : Marriage Equality aussi

Un petit voyage à l’autre bout du monde. En Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, il y a quelques heures, a été adoptée la légalisation du mariage homosexuel. C’est Louisa Wall, néo-zélandaise maori, qui avait déposé le projet de loi.

20120829_me_2
Labour MP Louisa Wall addressing the Rally for Marriage Equality.

Voici les images du moment de la proclamation des résultats. Vous apprécierez le climat apaisé qui y règne. Nous pourrions même parler d’un grand bonheur partagé lors de ce moment. C’est une série de messages parus sur Twitter qui ont détaillé cet événement (du célèbre @Maitre_Eolas, pour les connaisseurs-ses). Celui-ci précise : « La chanson entonnée est une « Waiata », une chanson traditionnelle maori, Pokarekare Ana. Une chanson d’amour écrite du temps de la 1e guerre mondiale. » Avant d’ajouter : « le parlement néo-zélandais est à droite, Louisa Wall est députée de l’opposition. Les conservateurs ont voté cette loi. »

Il termine sur un tweet humoristique en référence à celles et ceux de l’opposition, ici, en France, qui avaient – et ont toujours – le mot de « décadence » à la bouche lorsqu’ils parlent du mariage pour Tous : « Et grâce à l’adoption de cette loi, la NZ va sombrer dans la décadence et on va aligner 3 victoires lors de la tournée de juin. \o/ » (Il est vrai que le XV de France fera une tournée au pays des All Blacks en juin) 🙂 Enfin, voici la petite vidéo promise :

Joli moment, non ?… En France, le débat se poursuit…

Et @Maitre_Eolas d’ajouter : « La GPA y est légale depuis 1997, du fait de l’influence de la culture maori, qui élève les enfants dans un cadre familial élargi (Whanau). » – « La GPA suppose une autorisation délivrée par le National Ethics Committee on Assisted Human Reproduction (NECAHR). » – « Les critères sont les suivants : qu’un des parents génétiques soit un des futurs parents sociaux (PMA et GPA ne sont pas distingués) » – « qu’il y ait un empêchement médical à la grossesse de la mère, que la femme porteuse soit si possible une proche parent ou amie, » – « et prise en charge des frais médicaux par les parents, mais aucun paiement à la femme porteuse : gratuité obligatoire. » – « Maintenant, les chiffres de la GPA. Préparez-vous à être surpris. Rappel, la Nouvelle Zélande a 4,5 millions d’habitants. » – « De 1997 à ce jour, 30 demandes de GPA ont été déposées en NZ. 24 ont été acceptées. 4 ont abouti à la naissance d’enfants, dont des jumeaux. » – « Du coup, les Néo Zélandais se marrent quand ils entendent les députés UMP annoncer l’apocalypse par GPA. » Merci, Maitre_Eolas !

 

Publié par Laurent KAROUBY

Sur Twitter : @laurentkarouby

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :