Connaissez-vous NoNo ?…

Oui ! NoNo, comme le Théâtre NoNo !

Quelle découverte, le Théâtre NoNo !

Quel moment incroyable vécu samedi dernier à l’occasion de la soirée de présentation de la saison 2016-2017 !

12573166_417294191797940_5729056784373083083_n
Photo : Théâtre NoNo

En associant la scène et des projections sur grand écran, cet inventaire des futurs spectacles laisse présager une saison passionnante autant que colorée. Dans le décalage permanent, mais sans jamais sombrer dans la vulgarité, toujours dans le respect de l’autre, avec cette ambiance surréaliste, festive et joyeuse. Et cette générosité de tous les instants… Continuer la lecture de « Connaissez-vous NoNo ?… »

Une voix, un être merveilleux…

Natalie Dessay

Copie-de-Natalie-Dessay-(c)-Simon-Fowler

A-t-on encore besoin de présenter cette étoile ? Celle qui trône au firmament de mon panthéon personnel, qui fut capable de monter jusqu’au contre-la ! Soprano coloratura et exquise comédienne, Natalie Dessay me laisse sans voix.

Voici un très beau reportage de la chaîne Mezzo qui nous laisse découvrir plusieurs facettes de ce diamant précieux et pur. S’y livre une artiste éclatante, une maman sensible, une amie pleine d’humour. Je vous laisse apprécier.

Une voix, un être merveilleux…

http://www.youtube.com/watch?v=HXwojov6PEo
http://www.youtube.com/watch?v=FAlsdsgWpj4

Liens :

• http://www.natalie-dessay.com : le site officiel

• Natalie Dessay sur Wikipepdia

• A propos du documentaire « Traviata et nous » (http://www.lemonde.fr/culture)

• http://www.mezzo.tv

 

 

Ah non ! TARATATA ne peut pas s’arrêter !

Cette émission fait partie de notre culture, de notre vie, de notre patrimoine !

taratata1

Elle fait partie de l’histoire de la chaîne, cette chaîne publique qui a tant à gagner à ne pas supprimer Taratata ! Pour une fois que je me dis que ma redevance sert à quelque chose ! Pourquoi, à chaque fois qu’il s’agit de réduire les budgets, c’est toujours la culture qui en souffre ? Il y a des soucis d’audience ? Allons donc ! A l’heure où est diffusée l’émission est-ce étonnant ? Et pourquoi ne pas imaginer une fois par mois (pour commencer) un Taratata en « Prime-Time » ? Soyons fous !

Unknown

Quelqu’un peut me dire s’il existe sur le Service public une autre émission de ce genre qui diffuse des artistes en Live aussi bien que Taratata ? Ne cherchez pas : ce n’est que dans Taratata ! Un bel exemple signé Téléphone :

Monsieur Rémy Pflimlin Président du Groupe France Télévisions, Madame Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture, épargnez Taratata. Soutenez notre émission.

Décidément. Il est simplement impossible que Taratata s’arrête. Vite ! Signez la Pétition !

Et puissions-nous encore entendre, durant des générations, ce fabuleux générique à nul autre pareil :

Quand les hommes vivront d’Amour

Il y a des moments rares, dans une existence. Comme ce 13 août 1974 à Québec, quand Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Robert Charlebois reprirent cette magnifique chanson pacifiste de Raymond Lévesque de 1956. Quelles images, quelle fraternité, et surtout, quelles paroles…

Un magnifique cadeau au monde du poète Québecois…
Continuer la lecture de « Quand les hommes vivront d’Amour »

Les Deux Chevaux de Gengis Khan

Chers amis,

Ce fut un très beau film ! Vraiment.

« Les Deux Chevaux de Gengis Khan » nous plongent dans les vertigineux paysages de Mongolie, dans cette langue aux doux accents, dans cette écriture aux formes inconnues et surprenantes…

Une oeuvre magnifique de la réalisatrice Byambasuren Davaa qui avait déjà réalisé « L’Histoire du Chameau qui Pleure » et « Le Chien Jaune de Mongolie ». Continuer la lecture de « Les Deux Chevaux de Gengis Khan »

Culture Interceltique

La fête de la fraternitéC’est ce que nous pouvions nous dire après un tel moment que fut Le grand spectacle de la Fest Noz, donné dans le cadre du Festival Interceltique de Lorient, 41e du nom, début août 2011 et rediffusé sur France 3 (présentation Tania Young et Christophe Guyomard). Continuer la lecture de « Culture Interceltique »

Nounours, Nicolas et Pimprenelle sont tristes.

Le « marchand de sable » a emmené le père de Nounours, Pimprenelle et Nicolas. C’est ainsi que Sandra Lacut annonçait pour l’AFP la disparition du créateur de Nounours, Pimprenelle et Nicolas.

Né le 10 mars 1927 à Bruxelles, Claude Laydu est mort vendredi en région parisienne, à l’âge de 84 ans. Continuer la lecture de « Nounours, Nicolas et Pimprenelle sont tristes. »

Un petit coin de La Ciotat

Chers amis,

Notre belle ville de La Ciotat, depuis quelques années, a bien perdu de son cachet d’antan. Le bétonnage tous azimuts est devenu la règle. Plus un mètre carré de terre, bientôt, ne sera épargné sur l’autel du développement immobilier…

Il est un coin en particulier, un petit coin de La Ciotat, qui pourrait bientôt changer de forme. Bienvenue dans un petit voyage que l’on peut encore appeler « fiction ». Pourvu que ça dure…

Alors voilà. Il y a quelques temps – pas si lointains – il fut question de fermer une école. L’école Louis Marin pour être précis. Curieux pour un établissement dont les effectifs sont loin, très loin d’être déficitaires ! Déjà à l’époque on entendait certaines voix exprimer combien le rouleau-compresseur des intérêts financiers n’allait pas s’émouvoir d’une école de centre-ville qui a le malheur d’être orientée vers la mer… Ah ! Cette « vue mer » !… (Enfin, il faut tout de même pour voir la mer sortir dans la rue et tordre son cou vers la droite)…

Mais s’il n’y avait que l’école… Un peu plus bas, dans la continuité de l’école, se trouve le Théâtre du Golfe à côté duquel se tenait une caserne de pompiers à présent désaffectée (le pompiers ayant depuis rejoint une caserne flambant-neuf). Il en est de même pour une caserne de gendarmerie nautique dont il était fortement question qu’elle ne soit supprimée (si ce n’est déjà fait) au nom de la « révision générale des politiques publiques ».

Revenons un instant au Théâtre du Golfe. Lors du dernier Conseil municipal, la décision fut prise d’aménager une ancienne halle à bois, plus longue que large, en salle de concert et spectacles. On y verra sûrement les mêmes spectacles qui ont lieu dans le Théâtre du Golfe… Si cela s’avère vrai, pourquoi ne pas fermer ce dernier ? Et du coup, la Ville disposerait d’un sacré petit coin face à la mer qui en ferait pâlir plus d’un…

Allez zou ! Avec l’aide de Google Maps et d’un peu d’imagination, voici une espèce de bande dessinée aux accents lugubres. Pour l’instant on peut préciser, en la paraphrasant, la célèbre formule : « Toute ressemblance avec des lieux existants ou ayant existé est purement fortuite« . Pour l’instant…

Continuer la lecture de « Un petit coin de La Ciotat »