« Il faut porter encore en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante. » (Friedrich Wilhelm Nietzsche.)

Après la condamnation d’Aung San Suu Kyi


Je me joins modestement au « tollé international après la condamnation d’Aung San Suu Kyi » (comme l’a écrit Libération).

Un manifestant brandit une photo de la Prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi, pour dénoncer sa détention. (Romeo Ranoco / Reuters) (Libération)

Condamnée à 18 mois de résidence surveillée par la junte militaire en place, cela empêchera la leader de l’opposition birmane de se présenter aux prochaines élections de 2010. Quand on se rappelle quel fut l’événement qui provoqua ce nouveau procès (un Américain – John Yettaw – avait réussi bizarrement à nager jusqu’à son domicile, situé au bord d’un lac) il y a fort à parier que cette mascarade ne soit la seule chose que trouva cette junte birmane pour empêcher Aung San Suu Kyi de participer au scrutin parlementaire de 2010…

Précisons que la détentrice du prix Nobel de la paix a déjà été privée de liberté 14 ans (sur les 20 dernières années).

La réaction internationale a pris une telle ampleur (UE, Nations unies par la voix de son secrétaire général Ban Ki-Moon, la Malaisie et l’Asean, le Premier ministre britannique Gordon Brown, les USA avec Hillary Clinton, sans oublier les ONG dont, bien sûr, Amnesty International et la FIDH) que début août, la junte au pouvoir avait ajourné le jugement de l’opposante.

SOS pour Aung San Suu Kyi

Soulignons les actions  – dont celle menée à l’initiative de Jane Birkin -, de l’association Info-Birmanie et du collectif SOS Aung San Suu Kyi : plusieurs artistes demandaient la libération sans condition de l’opposante, « seule Prix Nobel de la paix au monde à être incarcérée » (Libération).

Rappelons pour terminer qu’en 1990 à la tête de la Ligue nationale pour la démocratie (Parti démocrate), Aung San Suu Kyi avait remporté plus de 82 % des voix ! La junte militaire au pouvoir n’avait simplement pas accepté cette réalité-là…

————————
Pour plus d’informations
————————

http://www.info-birmanie.org/

http://janebirkin.net : le site officiel de Jane Birkin qui a écrit une chanson pour Aung San Suu Kyi qui figure dans son dernier album « Enfants d’Hiver »

,

0 réponse à “Après la condamnation d’Aung San Suu Kyi”

  1. Tiens ! Juste ce qu’il faut d’enfermement pour qu’elle ne puisse pas se présenter aux élection… Ah ça ! C’est vraiment pas de chance, quand on y pense !

  2. si c’est pas du pipeau ça ! vous vous appelez comment tout ça a commencé ? Un type a traversé le lac pour arriver à la maison de Aung San Suu Kyi. Et vous croyez qu’avec tous les gardiens c’aurait été possible ? Allons ! Ca les arrangeait bien ! Et oui ! La seule prix nobel de la paix du monde qui soit enfermée ! Faut le faire non ?…

  3. Que vois-je ? On enferme mes prix Nobel ? On se croirait au Moyen-Age… Mais non ! Nous sommes au XXIe siècle les amis ! Le progrès, sans doute… Pauvre Humanité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.