« Il faut porter encore en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante. » (Friedrich Wilhelm Nietzsche.)

Silence, on tue !

Silence, on tue !

Mardi 24 mai 2022. 

Dix-neuf enfants âgés de 7 à 10 ans ainsi que leurs deux institutrices ont trouvé la mort, dans l’école primaire Robb de la ville d’Uvalde, située dans le sud du Texas, aux Etats-Unis.

Il s’agirait de la deuxième fusillade la plus meurtrière qui a pris pour cible un établissement scolaire, dans ce pays.

Après cette effroyable tragédie, le président Joe Biden a promis « d’affronter le lobby des armes ».

Quel est ce lobby ?

Il s’agit de la N. R. A. (National Rifle Association of America). Cette association à but non lucratif, créée en 1871, pratique depuis quelques années un lobbying politique à tel point qu’elle s’oppose avec force à toute tentative de législation des armes à feu en général.

« La NRA est largement reconnue comme une force politique majeure et comme le principal défenseur américain des droits du deuxième amendement (…) »

Voici un extrait présent sur le site de la NRA, dans la rubrique « A propos » :

(Source : https://home.nra.org/about-the-nra/)

En 1990, la NRA a pris une décision radicale pour s’assurer que le soutien financier pour les activités liées aux armes à feu serait disponible maintenant et pour les générations futures. La création de la Fondation NRA, une organisation exonérée d’impôt, a permis de collecter des millions de dollars pour financer la sécurité des armes à feu et des projets éducatifs au profit du grand public. Les contributions à la Fondation sont déductibles d’impôt et profitent à une variété de circonscriptions américaines, y compris les jeunes, les femmes, les chasseurs, les tireurs de compétition, les collectionneurs d’armes à feu, les agents des forces de l’ordre et les personnes handicapées physiques. Bien que largement reconnue aujourd’hui comme une force politique majeure et comme le principal défenseur américain des droits du deuxième amendement, la NRA est, depuis sa création, la première organisation d’éducation sur les armes à feu au monde. Mais nos succès ne seraient pas possibles sans les efforts inlassables et les innombrables heures de service que nos près de cinq millions de membres ont consacrés pour défendre les droits du deuxième amendement et soutenir les programmes de la NRA. Comme l’a dit l’ancien porte-parole de Clinton, George Stephanopoulos, « Permettez-moi de faire un petit vote pour la NRA. Ce sont de bons citoyens. Ils appellent leurs membres du Congrès. Ils écrivent. Ils votent. Ils contribuent. Et ils obtiennent ce qu’ils veulent au fil du temps. »

En réalité, en Amérique, chaque état possède ses propres lois en matière de détention, port et utilisation d’arme. Certains états ne reconnaissent pas les permis d’autres états. Bref, il est difficile de se faire rapidement une idée générale dans ce domaine. Une réglementation est toutefois de mise : nulle détention d’arme sans permis délivré par le shérif ou la police, en Californie et à New-York. Il y a également un âge minimum (souvent 21 ans).

Le tueur d’Uvalde avait 18 ans.

Derrière le comptoir, les fusils sont alignés. Ils coûtent entre 250 et 800 euros.

Dans un article du Monde daté du 25 mai 2022, on apprend que « les travaux menés sur le sujet outre-Atlantique sont clairs : plus le nombre d’armes à feu en circulation est élevé, plus les violences commises par arme à feu augmentent. Les Etats ayant une proportion importante de leur population détentrice d’armes à feu connaissent des taux d’homicides supérieurs de 114 % à ceux ayant une population moins armée ».

Et qu’en est-il au Texas ? Selon FranceInfo (26/05/2022), pour se procurer une arme dans cet État, rien de plus simple : il suffit d’être Américain, d’avoir 18 ans et de se rendre l’une des plus grandes chaînes de supermarché. Derrière le comptoir, les fusils sont alignés. Ils coûtent entre 250 et 800 euros.

Le Deuxième amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique

La situation au Texas, nous le constatons, n’est pas propice à une quelconque réglementation généralisée dans le domaine des armes à feu. En réalité, tout l’édifice du NRA repose sur une véritable dévotion du fameux « Deuxième amendement ». Quel est-il ?

Le Deuxième amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique reconnaît la possibilité pour le peuple américain de constituer une milice « bien organisée » pour contribuer « à la sécurité d’un État libre » et il garantit en conséquence à tout citoyen américain le droit de détenir des armes. Précisons, à toutes fins utiles, que cet amendement date exactement de 1791.

Une arme à l’époque du Deuxième amendement…

Que représentait une arme à cette époque ? En ce temps-là, étaient utilisés des fusils de ce type, un « Springfield Modèle 1795 », variante du modèle 1777, arme de guerre française datant du règne de Louis XVI.  

Capacités :

Mode d’actionPlatine à silex
Portée maximale200 à 250 m
Portée pratiqueJusqu’à 150 m
Cadence de tir2-3 coups/min
Vitesse initiale450 m/s au maximum (temps sec)
Source : Wikipedia

Voici ce qui prévalait au moment du Deuxième amendement de la Constitution américaine.

Une arme d’aujourd’hui…

Nous sommes tout de même très très loin de ce que peuvent acheter, de nos jours, quasiment n’importe qui, âgé au minimum de 18 ou 21 ans, dans des chaînes de supermarchés… Pour moins de mille dollars. Et ce type d’armes n’a rien de comparable avec l’arme de l’époque du Deuxième amendement. Un exemple : l’AR-15, utilisé à Uvalde, comme dans plusieurs tueries de masses.

Source : Wikipedia

Parmi ses capacités :

  • petit calibre, précis, léger, balle à haute vélocité (.223/5.56 × 45 mm) ;
  • facilement adaptable pour tirer d’autres munitions ;
  • viseur avant réglable en hauteur ;
  • viseur arrière réglable en dérive (la plupart des modèles) et en élévation (sur certains modèles) ;
  • large éventail de dispositifs optiques de visée disponibles en complément ou en remplacement du viseur standard ;
  • système d’emprunt avec piston à gaz avec course courte ou longue, ou les systèmes d’exploitation de blowback directe disponibles ;
  • poignée et crosse synthétiques qui ne gonflent pas dans des conditions défavorables (réglementé dans certains États) ;
  • diverses capacités du chargeur, allant de 10 à 30 cartouches ou plus. (…).

Selon « USAToday », cette arme a été utilisée dans les massacres de Uvalde et Buffalo en mai 2022, Boulder, Orlando, Parkland, Las Vegas, Aurora, CO, Sandy Hook, Waffle House, San Bernardino, Midland/Odessa, Poway synagogue, Sutherland Springs, Tree of Life Synagogue.

Tel que défini dans la loi américaine, le terme « semi-automatique », par opposition à « automatique », signifie que l’opérateur de l’arme doit appuyer sur la gâchette pour tirer chaque coup. (Source : USAToday).


Écœuré et fatigué

Nous ne pouvons que déplorer la dimension qu’a pris ce Deuxième amendement du 18e siècle sur lequel s’est bâti cet empire appelé NRA. Pas même les dernières tueries de masses n’ont pu parvenir à affaiblir cette organisation qui, par son lobbyisme effréné, parvient désormais à éviter toute condamnation de quel ordre que ce soit. Un projet de loi, initié par l’administration Obama, avait été annulé par le sinistre « Numéro 45 » (*), cet ancien président véritable icône de la NRA.

« Quand, pour l’amour de Dieu, allons-nous affronter le lobby des armes?? », avait lancé le président Joe BIDEN, « écœuré et fatigué », après cette nouvelle tragédie meurtrière d’Uvalde.


Publié le 03/06/2022 06:19

« Jeudi 2 juin, soit près de dix jours après le massacre de 19 enfants et deux enseignantes dans une école d’Uvalde, au Texas, Joe Biden a appelé le Congrès américain à trouver une voie pour restreindre les ventes de fusils d’assaut. Il a fustigé les élus républicains qui s’opposent à une telle législation. (Francetvinfos)

La situation paraît pour le moins inextricable.

La mort a encore de beaux jours devant elle…

Notes

(*) « Numéro 45 » : ainsi l’appelait l’écrivain américain Paul Auster qui ne voulait plus prononcer le nom de Trump.

Article du Monde (25 mai 2022)

Article Franceinfo (26 mai 2022)

Article Franceinfo – Discours à la Nation (03 juin 2022)

Article USA Today


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.